Vaucluse matin 18/08/2018

Vaucluse matin 18/08/2018

Vrai ou faux ? l'analyse du Collectif : voilà comment ça s'est vraiment passé !

lydie MALLET nous informe que :

« La discorde qui sévit…

…audience en référé ce mercredi 22 août. »

« Pour les clients-adhérents de l’association…

…savoir ce qui agite les salariés et les administrateurs »

« La majorité des adhérents…

… Le président avait démissionné.

« Décisions prises invariablement

à sept voix contre cinq »

Enjeux financiers, environnementaux

et idéalogiques

 

Vrai ou faux ? Le collectif précise :

Parfaitement vrai !

Vrai ! Et pour cause, les salariés n’ont pas le droit de communiquer…

Succinctement résumé et peu significatif pour la majorité des adhérents n’ayant pas suivi l’affaire de près, mais globalement juste.

Voici une analyse qui manque singulièrement d’éclairage et peut-être d’informations mais qui la rend très partiale !

Il n’est pas précisé que le nouveau président, élu à L’AG avec une « profession de foi » favorable à une évolution de statut juridique de l’association, à complètement changé d’orientation et fait mettre au vote en simple conseil d’administration : annulation du projet SCOP, possibilité d’acquérir un bien immobilier et de souscrire à un emprunt bancaire dans le cadre d’un projet d’ouverture d’un second magasin ! N’oublions pas la fin de non-recevoir d’une consultation des adhérents que nous sommes ! Pour quoi faire ? Sans oublier, bien sûr, le licenciement brutal de la co-direction qui avait exprimé son désaccord en votant contre ces projets comme les y autorise leur mandat d’administrateur !

Un Collectif d’adhérents vigilants souhaite être consulté et participer à la validation de telles évolutions.

Le président s’exprime. Il a bien de la chance ! Pourquoi faudrait-il se contenter de sa vision très marketing des choses ? Pourquoi a-t-il fait voter (encore !) en conseil d’administration le refus d’un droit de réponse de la part des salariés à ses lettres avec l’interdiction d’utilisation du fichier des adhérents contenant nos coordonnées personnelles ? Pourquoi s’autorise-t-il ce droit exclusif ? On comprend mieux les raisons d’une assignation en référé portée par 2 administratrices opposantes vigilantes et responsables !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.