La Provence 31/08/2018

La Provence 31/08/2018

Vrai ou faux ? l'analyse du Collectif : voilà comment ça s'est vraiment passé !


Le bureau affirme :

« …En juin 2016, l’AG de l’association a voté pour l’ouverture d’un second magasin… »

 

« …Depuis nous ne faisons qu’appliquer ce vote… »


« … Ils sont dans le blocage permanent. Pendant 2 ans, ils votaient non à toutes nos propositions et ne voulaient pas d’un deuxième magasin… »

« … le directeur est un salarié qui doit appliquer les décisions du CA… »


Vrai ou faux ? : le Collectif précise :

Faux !  en effet, si l’AG a bien voté pour « la validation du principe d’ouverture d’un deuxième magasin » (extrait du PV du 01/06/2016) ainsi que le lancement de toutes les études nécessaires à la mise en place de ce projet, on peut également lire dans ce PV « Échéancier : 12 mois. Les résultats seront exposés pour validation, l’an prochain, en Assemblée Générale. Permettant alors de lancer la phase de réalisation. »

La nuance est de taille car lors de l’AG suivante en 2017, il n’y a pas eu de présentation et par conséquent aucune validation d’un tel projet !


Faux ! Il ne s’agit pas de blocage mais de l’expression légitime d’opinions différentes dûment argumentées incombant à chaque administrateur et qui plus est, ne concernant que le projet spécifique de Mazan sans remettre en cause le principe global d’ouverture d’un 2ème magasin.

 

Pour info, il n’y a jamais eu de refus de collaborer des directeurs à une quelconque demande de la part du bureau dans le cadre de leur contrat de travail. Une fois de plus, leur mandat d’administrateur, à titre bénévole, les autorise à voter et à débattre en leur âme et conscience.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.